Bats and their way of life

Bats are strange and interesting mammals, because they:
  • fly with their “hands”
  • “see” with their ears
  • hang themselves upside down on their hind feet to sleep
 
Seeing with their ears means, that they developed an echo sounding system, that allows them to see barriers and prey animals in the dark.
 
By the acquirement of the dispersibility (as only mammal-type), they are able to make long distance migrations of up to several hundred kilometres between the summer and winter accommodations.
 
During hibernation, the body temperature drops to a few degrees above 0 degrees.
Bats live in richly structured landscapes with mixed forests, old wood stands, meadows, ponds and streams.
Here they find a variety of insects (1) as food basis, as well as many hiding places for the day sleep and hibernation (2). In summer, trouble-free hiding places serve for the upbringing of the drops (nursery roost) (3).
Bats are protected the whole year. Protecting them means preserving or recreating a landscape with vital diversity.
 
Großes Mausohr – Greater mouse-eared bat
Zwergfledermaus – Common Pipistrelle
Fransenfledermaus – Natterer’s bat
Breitflügelfledermaus – Serotine bat
Graues Langohr – Grey long-eared bat
Brauner Bär (Schmetterling) – Garden tiger moth
Echolotpeilung - echo sounding system
Wasserfledermaus – Daubenton’s bat
Braunes Langohr - Brown long-eared bat
 
Accommodation in a woodpecker cave
 
Annual cycle of the Greater mouse-eared bat
Move to the winter accommodation October -> winter sleep Nov.-Febr. -> leaving of the winter accommodation March/April -> Creation of a nursery roost middle of May -> old animal with young animal June -> mating September ->

Les chauves-souris et leur l’habitude

Les chauves-souris sont considérées comme des mammifères étranges et intéressants, parce qu’ils :
  • voler avec les «mais»
  • «voir» avec les oreilles
  • se prendre la tête la première au le pied de derrière
 
Voir avec les oreilles signifie que les chauves-souris ont développé un système de sondeur acoustique qui leur permet de voir les obstacles et les proies dans le noir.
Par l'acquisition de la fortune de vol (comme seulement de type mammifère), ils sont capables d'entreprendre de grandes randonnées allant jusqu'à plusieurs centaines de kilomètres entre les quartiers d’étés et les quartiers d'hiver.
Pendant l'hibernation, la température corporelle chute de quelques degrés au-dessus de 0 degré. Les chauves-souris vivent dans des paysages richement structurés avec des forêts mixtes, des peuplements de vieux bois, des prairies, des étangs et des ruisseaux.
Ici, vous trouverez une variété d'insectes (1) comme nourriture et de nombreuses cachettes pour le repos du jour et l'hibernation (2). En été, une cachette sans trouble servis pour l‘élevage de jeunes (pépinière) (3).
Les chauves-souris sont protégées toute l'année. Les protéger, c'est préserver ou recréer un paysage d'une diversité vitale.
 
Großes Mausohr – Grand murin
Zwergfledermaus – Pipistrelle commune
Fransenfledermaus – Murin de Natterer
Breitflügelfledermaus – Sérotine comuune
Graues Langohr – Oreillard gris
Brauner Bär (Schmetterling) – Écaille martre
Echolotpeilung – Système de sondeur acoustique
Wasserfledermaus – Murin de Daubenton
Braunes Langohr – Oreillard roux
 
Hébergement dans une grotte de pic-bois
 
Cycle annuel du grand murin
Déménagement aux quartiers d'hiver Octobre -> Hibernation Nov. -Févr. -> Départ des quartiers d'hiver mars/avril -> Création de pépinière mi-Mai -> Vieil animal avec jeune animal Juin -> accouplement Septembre