The stone heap - small habitat of great importance

Over the centuries, people have hardly picked and piled up stones from fields and vineyards. A stone heap or stone bar offers with its differently large pores and cracks a valuable habitat and protection for many animals. Walls that consist of stones piled up without mortar also fulfil similar living conditions.
 
Multifaceted wildlife
The heat storage of the stones is of special importance for the wildlife. Sand lizards, who like to sunbathe on the stones, lay their eggs between the heated stones, so that they are incubated there in a natural way.
The agile smooth snake, which also feeds on lizards, finds shelter in the gaps between the stones.
Beetles and red-tailed bumblebees also find ideal dwellings in the cracks and holes. Other insects, for example butterflies, which cannot regulate their body temperature themselves, need the warm stones to be able to act.
The northern wheatear selects dry, stony area with sparse vegetation as breeding place.
 
Typical plants
Bit by bit lichens, mosses and ferns settle down. Plants find support and food in the joints and cracks in which leaves rot or in which winded earth collects.
Unpretentious species such as the goldmoss stonecrop and the white stonecrop adorn the stone heap with their flowers.
 
Animals and plants shown as examples:
1. Common toad
2. Stoat
3. White stonecrop
4. Red-tailed bumblebee
5. Sand lizard
6. Wall brown
7. Northern Wheatear
8. Goldmoss stonecrop
9. Smooth snake
10. Red hemp-nettle

Le tas de pierres - petit habitat de grande importance

Au cours des siècles, les gens ont laborieusement récolté et empilé les pierres des champs et des vignobles. Un tas de pierre ou une barre de pierre offre, avec ses cavités et ses fissures de dimensions différentes, un habitat précieux et une protection pour de nombreux animaux. Les murs constitués de pierres empilées sans mortier remplissent également des conditions de vie similaires.
 
Un monde animal diversifié
Le accumulation de la chaleur des pierres est d'une importance particulière pour le monde animal. Les lézards de souches, qui aiment prendre un bain de soleil sur les pierres, pondent leurs œufs entre les pierres chauffées, où ils sont incubés d'une manière naturelle.
Le agile coronelle lisse, qui se nourrit aussi de lézards, trouve refuge dans les espaces entre les pierres.
Les coléoptères et les bourdons de pierre trouvent aussi des habitations idéales dans les fissures et les trous. D'autres insectes, par exemple les papillons, qui ne peuvent pas réguler eux-mêmes leur température corporelle, ont besoin des pierres chaudes pour pouvoir agir.
Le traquet motteux sélectionne des zones sèches et pierreuses avec une végétation clairsemée comme endroit de couvaison.
 
Plantes typiques
Petit à petit, lichens, mousses et fougères s'installent. Les plantes trouvent support et nourriture dans les emboîture et les fissures dans lesquels les feuilles pourrissent ou dans lesquels s'accumule la terre battue.
Des espèces sans prétention telles que l’orpin âcre et la culture de l’orpin blanc ornent le tas de pierres de leurs fleurs.
 
Animaux et plantes présentés à titre d'exemple :
1. Crapaud commun
2. Hermine
3. Orpin blanc
4. Bourdon des pierres
5. Lézard de souches
6. Mégère
7. Traquet motteux
8. Orpin âcre
9. Coronelle lisse
10. Galéopsis à feuilles étroites